Comment rentabiliser son prêt immobilier?

La souscription à un crédit immobilier implique un engagement important est à long terme. Actuellement, les particuliers ayant investi dans l’immobilier veulent rentabiliser son investissement afin d’en tirer profit et d’alléger les mensualités. Pour un immobilier locatif, la rentabilité de l’investissement est fonction de la régularité des revenus obtenus. Dans ce cas, la meilleure option de s’investir sur un bien immobilier qui répond aux besoins des locataires, dont la localisation et le loyer. Généralement, un logement qui se trouve à proximité des commerces, des écoles et des transports sont les plus recherchés par les locataires. Concernant le montant de loyer, il doit être en cohérence par rapport aux autres offres sur le marché.

La souscription à une garantie locative pour se protéger des éventuels risques

Face à l’incapacité de payer des loyers, le locataire ainsi que le propriétaire du bien peuvent être désemparés. Afin de se protéger des risques de carence, de vacance locative, des impayés de loyer…le propriétaire peut souscrire à une garantie locative auprès d’une compagnie d’assurance. Cette garantie prend en charge les risques d’impayés de loyer, les dégradations locatives au cours de son exploitation, c’est-à-dire les coûts des travaux de remise en état de l’appartement, ainsi que les frais des procédures à suivre en cas de défaillance du locataire. Le montant de loyer impayé, le remboursement des dégradations, les honoraires de l’huissier et les autres frais d’expulsion sont les composants des frais de contentieux.

Comment mesurer la rentabilité de l’investissement?

À part les loyers, les autres facteurs comme les charges, les impôts doivent être pris en considération afin de déterminer la rentabilité de l’investissement locatif. Afin de calculer le taux de rendement locatif brut, il suffit en premier lieu à rapporter le loyer annuel au montant du prix d’achat du logement avec les frais annexes. Pour connaitre le taux de rendement net, il suffit de soustraire le taux de rendement brut à toutes les charges liées à la détention et la gestion du logement, comme les frais d’entretien, les charges et taxe foncière, les frais d’assurance…La rentabilité nette de l’investissement sera obtenu après déduction des impôts et des prélèvements sociaux.