Courtier en crédit immobilier: une activité en plein essor

Un courtier est un agent intermédiaire qui effectue, dans la plupart des cas, des opérations financières entre deux parties. Il existe aujourd’hui plusieurs sortes de métier de courtage comme le courtage en crédit immobilier, courtages en assurance, en travaux, en bourse, en marchandise et même en voyage. Les emprunteurs de crédit sont aujourd’hui à solliciter leur service afin de faciliter les démarches ce qui a développé le secteur du courtage.

Le courtage: un métier en développement sur le plan du crédit immobilier

Malgré une forte baisse des ventes de biens immobiliers, le métier de courtage se voit de plus en plus avancer vers un constant développement. En effet, les courtiers professionnels sont de plus en plus nombreux et même plus de 25% des prêts immobiliers passent par le courtage.

La Loi lancée en Janvier 201 encore favoriser la profession car près de 40% des demandes semblent recourir à l’aide des courtiers. Ainsi l’octroi direct effectué par les banques verra très vite une nette baisse et passera plus de 10% des apports du marché immobilier aux courtiers.

Les avantages de passer par un courtier pour un prêt immobilier

Recourir l’aide d’un courtier peut apporter de nombreux avantages pour un emprunteur. En effet, un courtier peut déterminer précisément ce dont un emprunteur a besoin en matière de crédit immobilier. Celui-ci s’occupe également de toutes les paperasses pour une demande de prêt ce qui permet au consommateur de gagner plus de temps. Et enfin, un courtier professionnel arrive efficacement à négocier avec les établissements bancaires pour gagner un meilleur taux.

Aussi, de leur professionnalisme, les consommateurs peuvent ainsi diriger leur client vers le meilleur établissement.

Ainsi, la fonction première du métier de courtier est de mettre en concurrence les banques et d’orienter les consommateurs vers l’établissement présentant la meilleure offre. Toutefois, l’emprunteur se doit de suivre de prêt les démarches effectuées par le courtier et d’en juger par lui-même toutes les propositions avancées par l’intermédiaire.