La nouvelle réglementation sur le taux du prêt personnel

Le prêt personnel est un crédit accordé à un particulier dont la destination n’est pas nécessairement précise. Plusieurs personnes optent pour le crédit personnel pour financer ses projets ou seulement pour avoir une réserve d’argent destiné aux dépenses imprévues comme les maladies et la perte d’emploi. Les emprunteurs sont en mesure de savoir leur droit concernant le taux du prêt pour pouvoir profiter des avantages que découlent le crédit personnel.

Ce que stipule la loi sur votre droit en tant que débiteur d’un prêt personnel

Les emprunteurs d’un crédit personnel doivent se rendre en compte du coût réel de leur emprunt, mais pas seulement les intérêts. Cela permettra de connaitre les différentes facettes du contrat et d’estimer sa rentabilité. Les établissements financiers sont donc dans l’obligation de donner les détails sur le coût du crédit à son débiteur pour que l’accord soit contentieux et conciliant pour les deux parties signataires du contrat. À cet effet, les emprunteurs peuvent connaitre préalablement tous les détails de son engagement afin de décider ou de renoncer au contrat.

Faire appel à un intermédiaire en opération bancaire en cas de confusion

Dans le cas où vous avez du mal à trouver une offre ou un taux qui vous convient, il est fortement conseillé de vous fier à un intermédiaire en opération bancaire pour vous expliquer les détails de votre engagement ainsi que les risques à prévoir. Il est également conseillé de faire une simulation avant de contracter un accord de crédit personnel pour que vous trouviez l’établissement et la formule qui est adéquate à votre situation financière. Il est à noter que le fait de recourir à un crédit personnel augmente le risque d’endettement, vous devez de ce fait vous prémunir de ces dangers financiers en consultant un expert avant de procéder à une opération de prêt personnel. Votre conseiller est le mieux placé pour vous avertir des risques à se rendre en compte.