L’évolution du coût de l’assurance emprunteur dans un crédit immobilier

Avant d’entamer une demande de crédit immobilier, il est plus sage de choisir une bonne assurance. Si besoin est, un emprunteur se doit de faire jouer la concurrence pour faire un choix plus anodin. L’avantage d’obtenir une bonne assurance est que le consommateur puisse épargner un peu plus et faire des économies pour les autres prévisions.

L’assurance emprunteur de crédit immobilier avantagée par la nouvelle loi Hamon

La Loi Hamon qui est entrée en vigueur donne un nouveau souffle à l’assurance emprunteur. En effet, cette loi qui vise à protéger les consommateurs, propose une nouvelle disposition, celle du choix libre des emprunteurs avec la possibilité de rompre un contrat d’assurance non amélioré.

La réforme concernant la loi du choix de l’assurance a été décrétée et sera donc mise en application. Elle permettra ainsi de donner accès à la demande d’annulation du contrat d’assurance sur un délai d’un an.

Aussi, cette décision offre la possibilité pour les consommateurs de se rediriger vers un contrat individuel équivalent s’il estime que cela lui avantage un peu plus. A Noter que la nouvelle Hamon tient de la réforme de la loi Lagarde sur l’affectation de l’assurance emprunteur qui fut un échec.

Assurance emprunteur: non imposable par les établissements bancaires

Si auparavant, le cout de l’assurance représentait plus de 20% du crédit immobilier contracté par l’emprunteur, aujourd’hui ce pourcentage va diminuer d’un quart, ce qui lui laisse une marge bénéficiaire plus aisée.

La liberté de choix se pose donc pour les consommateurs qui veulent souscrire à un contrat d’assurance de crédit immobilier. Mais les critères pour faire valoir le coût de l’assurance resteront, tout de même, les mêmes à savoir un tarif calculé suivant le capital à garantir mais aussi en fonction de l’âge du consommateur. Sinon, les indices qui jouent toujours leur rôle dans la tarification sont l’état de santé du débiteur, le mouvement du taux d’intérêts la quotité assurée ainsi que la durée de remboursement validée.